Critique littéraire : Josh

Critique littéraire - JOSH

Synopsis (provenant d’Amazon)

Derrière toute grande histoire se cache une grande blessure.

Pourquoi cette petite ville du Middle West est-elle soudain frappée d’épouvante en cet été 1953 ? Qui diable a intérêt à semer la panique et la mort parmi cette population sans histoires ? Et enfin, pourquoi le jeune Josh et son frère Simon sont-ils observés par les uns et méprisés par les autres, comme si un mauvais sang coulait dans leurs veines ?

Critique de l’œuvre

Il serait difficile pour moi de dire que je n’ai pas aimé ce livre, puisque je suis restée allongée confortablement sur le divan toute la journée dimanche dernier, et que je me suis tapé tout le bouquin en moins de cinq heures intenses et de purs plaisirs. Ce livre, dont l’histoire coule comme de l’eau, venait d’ailleurs à ma rescousse après un bouquin ennuyeux que je n’ai pu me résoudre à continuer malgré ma respectable avancée dans l’histoire.

L’écriture d’Alexis Arend (dont j’avais également fait une précédente critique, Salamanca) a de particulier le fait qu’il écrit dans un français international, qu’il ne s’amuse pas à mettre de grands mots sans intérêts seulement pour démontrer sa grande connaissance de la langue et qu’on a l’impression de lire un Stephen King sans avoir trois tonnes de détails inutiles. Alexis sait décrire les émotions de ses personnages de façon précise et concise, avec une adresse qui fait en sorte que ces mêmes sentiments sont les nôtres. Un mélange de drame psychologique, de suspense, une légère (à peine) pointe de fantastique et hop ! on est parti pour des heures accrochées à notre liseuse, ne s’accordant une pause bio que par nécessité. Cette histoire, racontée avec soin, me donnait l’impression d’un mixte entre The Green Mile et Sometimes They Come Back, deux films tirés de nouvelles de Stephen King d’ailleurs.

Je vous suggère donc de lire JOSH dans les plus brefs délais afin de découvrir tout le talent de cet auteur, dont vous pouvez en apprendre plus sur son blogue : https://alexisarend.com/a-propos/.

Quelques points de ventes

* Terme francophone pour e-book et e-reader selon l’Office de la langue française du Québec.

** La graphie rectifiée est appliquée à ce texte.

Advertisements