Le livre qui s’écoute

le-livre-qui-secoute

Lorsqu’on pense « livre audio », notre esprit bifurque immédiatement vers les personnes possédant une défaillance visuelle partielle ou totale. La réalité est tout autre… et bien plus excitante !

Comme on le dirait au Québec, je mets la charrue avant les bœufs : vous vous demandez certainement quelle est la raison de mon intérêt soudain pour le livre audio. Sachez que j’y pense depuis quelque temps, plus précisément depuis une discussion sur l’avenir du livre que j’ai eu avec Pierre Corbeil au Salon Boréal. Comme si le destin pouvait lire dans mes pensées, Audible m’a contacté il y a quelques semaines avec une offre des plus intéressante : un contrat de dix ans pour la production en studio (avec narrateurs professionnels) et la distribution de mes cinq livres ; je n’aurai rien à débourser du tout (au contraire même !). Vous retrouverez donc mes livres en version audio d’ici les douze prochains mois (une grande main d’applaudissements !).

Revenons donc à nos moutons et au tout nouveau monde s’offrant à nous, gens d’une aire moderne qui roule à cent kilomètres-heure :

Selon la revue Forbes, l’avenir des gens pressés et des adeptes du multitâche passe par le livre audio. Ce que j’entends très souvent comme excuse pour ne pas lire est « je n’ai pas le temps », « j’ai mal aux yeux » ou « je m’endors lorsque je lis ». Pour plusieurs, c’est la raison principale pour laquelle ils préfèrent écouter de la musique pour relaxer. Ils peuvent se fermer les yeux, et voilà ! Ou bien, ils peuvent effectuer leurs tâches quotidiennes simultanément. On peut donc dire que les gens considèrent souvent la lecture comme un luxe qu’ils ne peuvent pas se permettre, par manque de temps ou par fatigue. C’est donc là que le livre audio fait sont entrées fracassantes dans une nouvelle routine de vie : voyager de la maison au boulot, travailler sur la route, faire du jardinage, la cuisine, le repassage, passer la tondeuse, courir sur le tapis roulant ou pédaler sur le vélo stationnaire (et bien plus !) tout en écoutant son livre. Un article que j’ai lu (et dont j’ai malheureusement égaré le lien) spécifie d’ailleurs que le livre audio s’apprécie encore plus lorsque, justement, on effectue une tâche plutôt inintéressante, comme plier du linge ou couper des légumes.

Un des plus gros joueurs du marché est bien sûr Audible, une filiale d’Amazon et le distributeur exclusif de livres électroniques sur Amazon et iTunes. Si vous avez un compte Amazon où vous effectuez vos achats, vous n’avez même pas besoin de créer un nouveau compte.

Sur les plateformes Française et Américaine d’Audible, l’offre actuelle est un essai gratuit d’un mois (ce qui donne droit à un livre audio totalement gratuit). Ensuite, sans obligation, vous pouvez décider de vous abonner afin d’avoir droit à un livre gratuit par mois, pour un montant mensuel fixe. De plus, cette offre vient avec un rabais additionnel de 30 % si vous décidez d’acheter d’autres bouquins durant le mois en cours. Compte tenu du taux de change actuel, la plateforme européenne reste plus avantageuse pour les audiolecteurs Canadiens (environ 15 $ CA sur la plateforme européenne au lieu de 20 $ CA sur le site de nos voisins du Sud). Notez que c’est une question de choix, la même sélection étant offerte aux deux endroits. Je vous invite d’ailleurs à aller écouter un extrait (de cinq à dix minutes) ; vous allez apprécier l’expérience !

« Et le livre québécois dans tout ça », me direz-vous. Bon, comme d’habitude, le Québec est un peu en arrière côté technologie. Ma recherche (non exhaustive, je l’avoue) ne m’a pas permis de trouver de livre natif d’un auteur du Québec. On ne sait jamais : je serai peut-être l’une des premières !

Même si je ne suis pas une des auteures indépendantes les plus populaires de la francophonie mondiale (je l’avoue sans dénigrement), je me considère tout de même comme une pionnière dans ce que j’estime être l’avenir de la littérature : des ouvrages de qualité publiés par les auteurs eux-mêmes (et qui leur ressemble), des livres en version électronique qui se lisent sur tout type d’appareil, allant de l’ordinateur traditionnel à la tablette en passant par la liseuse électronique et le cellulaire et, finalement, de la littérature qui s’écoute en tout temps à notre plus grand plaisir.

Nous vivons à une époque extraordinaire où tout est à la portée de notre main et dont la technologie s’adapte à notre train de vie personnel.

Je vais peut-être changer mon slogan pour « Authenticité. Indépendance. Avant-gardisme. » Qu’en dites-vous ?

* La graphie rectifiée est appliquée à ce texte.

Advertisements

2 réflexions sur “Le livre qui s’écoute

  1. Ping : Deux titres offerts en audio! | caroline plouffe auteure

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s